CHSLD privés : le secret le mieux gardé de notre système de santé

La semaine dernière, j’ai expliqué dans un billet pourquoi ce sont les entrepreneurs, et non le gouvernement, qui vont sauver notre système de santé. Je réagissais à une nouvelle annonçant le projet de Marc Lacroix, un médecin-entrepreneur, de développer une chaîne de 25 à 50 cliniques privées désaffiliées. Je rappelais entre autres pourquoi le monopole public a intérêt à limiter les dépenses de santé – et donc l’accès aux patients – tandis que pour une clinique privée, ce même patient représente une source de revenus.

L’IEDM a déjà plaidé à plusieurs reprises pour introduire une plus grande diversité dans les fournisseurs de services à l’intérieur d’un système de santé accessible à tous, comme cela se fait dans la plupart des pays d’Europe, avec généralement de meilleurs résultats qu’ici. Nous nous sommes aussi penchés spécifiquement sur la question des résidences pour personnes âgées. Une publication de l’IEDM datant de 2015 notait déjà que la qualité des services dans les CHSLD privés conventionnés est un peu plus élevée que dans les CHSLD gérés par l’État.

Bret, j’ai reçu en réaction à mon billet une lettre d’une personne travaillant dans le milieu des CHSLD. Elle raconte cette réalité méconnue, soit le fait qu’une soixantaine de CHSLD et de centres de réadaptations sont gérés par des entreprises privées à l’intérieur du réseau public. Peu de gens le savent, puisque pour le patient, ça ne fait pas de différence : la contribution est la même que dans un CHSLD public, et les portes d’entrée au réseau aussi.

La lettre explique bien cette réalité et j’en reproduis ci-dessous quelques extraits.

Lisez-la et, en plus des CHSLD, dites-vous que cela pourrait s’appliquer aux hôpitaux et à toutes sortes de services médicaux, en imagerie ou pour des chirurgies, avec d’immenses bénéfices pour les patients, particulièrement sur le plan de l’accès aux soins.

 

Source Journal de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée